Page 4


 
Les plans d’existence 
 

   Nous vivons actuellement dans un corps physique sur la planète Terre. Durant le jour, nous ne sommes conscients habituellement que de ce plan d’existence. La nuit toutefois, notre conscience nous emmène en rêve fureter sur le plan astral, un palier plus haut que notre plan physique. Ainsi, durant toute notre vie terrestre nous fleurtons avec le plan astral sans nous en rendre compte. Et puis un jour, dans cette incarnation ou dans une autre, évolution aidant, on nous offre un voyage conscient dans l’astral.
 
   Cette expérience se présente quand notre niveau de conscience atteint un certain palier. Donc, tôt ou tard, nous faisons connaissance consciemment avec le plan astral, par « accident » ou volontairement. Nous aimons ou pas cette expérience, alors nous continuons à sortir de notre corps physique, ou nous y renonçons (pour l’instant). Nous y reviendrons à un moment donné, dans une semaine ou dans plusieurs années, peut-être dans les prochaines incarnations seulement, pas d’importance, la porte est entrouverte. Mais nous y retournerons à coup sûr, car c’est le seul chemin pour poursuivre notre aventure évolutive. Nous avons tous à franchir ce palier un jour.
 
   On ne peut oublier une première sortie astrale, tant cette pratique est hors de l’ordinaire. Plusieurs personnes n’osent parler de cette première sortie hors du corps, de peur d’être ridiculisé. Les premières fois, on ne peut, ou on ne veut pas, s’aventurer trop loin dans ce monde surréaliste. On y demeure habituellement que quelques minutes. Si on reprend l’expériencee, au fil du temps notre conscience nous fera découvrir un plan d’existence qui semble absolument sans limite. Toutefois, le plan astral a lui aussi ses limites. Il est également un monde matériel, mais beaucoup plus subtil que notre plan terrestre, car les molécules qui le composent sont beaucoup plus distancées que sur notre plan de vie actuel.
 
   Et voilà qu’un jour, après l’étape de la mort, on se retrouve encore une fois sur le plan astral pour faire l’auto-évaluation de notre dernier passage sur Terre. Si à travers de multiples incarnations nous avons accompli l’ensemble des expériences relatives au plan terrestre, nous avons alors le choix de graduer et de demeurer sur le plan astral, ou de revenir sur Terre. La transition d’un plan à un autre, c’est un peu comme de passer de l’école primaire à l’école secondaire. Il ne sert à rien de demeurer au primaire quand on y maîtrise bien son enseignement. Rassurez-vous, tout se passe en douceur, on ne nous brusque jamais. Il nous est accordé amplement le temps pour bien choisir notre destinée.
 
   Disons ici que nous avons préféré demeurer sur le plan astral. Donc, à partir de ce moment, nous évoluons sur ce plan avec un corps atomiquement ajusté à ce niveau d’existence, soit un corps astral. Ce corps astral est constitué de matière physique lui aussi, mais encore une fois, avec plus de distanciation entre les molécules que ne l’était notre corps physique. Ce double astral a lui aussi une durée de vie limitée, tôt ou tard il arrivera à échéance. Viendra alors le temps de muter vers le plan mental.
 
   Et encore une fois, le même manège recommence, mais à un niveau supérieur. Est-ce bien nécessaire de pousuivre cet exposé, je crois que vous avez compris qu’un processus semblable se répète à chaque changement de plan d’existence. On parle généralement de 7 plans d’existence à franchir pour rejoindre rien de moins que l’Intelligence Suprême. Ce chiffre me semble toutefois nettement sous-estimé. Admettons simplement le principe, et vivons le mieux possible notre vie présente en harmonie avec les Lois de l’univers.
 
André A. Bernier



 
 
Et surtout n'oubliez pas...

La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie


Page suivante :
Nous entrons dans une ère nouvelle


Table des matières


 

 
  Ici on utilise une plateforme