Page 69


 
Message à Julie qui vient de quitter ce monde
 
 
   Hier encore, elle était parmi nous, en parfaite santé, pleine de projets, et voilà qu'un bête accident vient de l'emporter. Je tente ici de la rejoindre à travers les sphères, espérant que nos liens d'amour seront assez puissants pour synchroniser nos longueurs d'ondes.
 
   « Ma belle Julie, de ton podium là-haut, tu nous regardes et tu tentes encore de comprendre ce qui a bien pu t'arriver. Bien sûr, on t'a bien accueilli dans ta nouvelle demeure. Eux savaient ton arrivée imminente. Tu as alors eu ton premier "briefing", tu en auras d'autres, beaucoup d'autres. Toutefois, tu ne dois pas trop t'attarder (ce ne sera pas facile) aux premières rencontre que tu fais dans ce nouveau monde. Sache que les personnages que tu rencontres, parents ou amis, t'ont perçu à cause des liens d'amour qu'ils entretiennent avec toi, mais ce sont tout de même des entités issues du passé, et tu devras obligatoirement t'en détacher afin de poursuivre librement ton propre chemin.
 
   Après ta "mise en situation", tu auras droit à une "période" de repos et de reconnaissance des lieux. Étant délestée de l'armure que représentait ton corps physique, tu te découvriras de nouvelles possibilités. Comme tu le constates maintenant, tu n'as pas besoin de ton corps physique pour exister ou même pour penser. Bien au contraire, tu te sens plus vivante que jamais n'est-ce pas ? Le corps que tu as laissé sur Terre vois-tu, n'était qu'un véhicule que l'âme emprunte le temps d'une incarnation dans un monde matériel, ton âme représente ton vrai Moi.
 
   Comme sur Terre, tu auras ici aussi des choix à faire bientôt, des choix parfois difficiles. La recommandation suivante peut te sembler futile, mais elle est bien avisée : Ne te laisse pas entraîner dans n'importe quoi par n'importe qui. Sache que même dans ce monde subtil où tu te retrouves maintenant, il y a aussi parfois des "téteux", prend garde. Aussi sublime que puisse te sembler ce monde, ce n'est pas encore un monde parfait, loin de là, tu as seulement gravi un palier pour l'instant. Ton jugement, que tu as si bien cultivé sur Terre, se retrouve encore plus affiné ici, utilise-le.
 
   Je te quitte maintenant, sache que je t'aime et que je te remercie d'avoir passé dans ma vie. Bonnes vacances ».

André A. Bernier



 
Et surtout n'oubliez pas...

La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie


Page suivante : Quel beau et bon pays


Table des matières



 69