L'homme et l'univers


Vivre sur Terre comme un citoyen de l'univers


Un site d'André A. Bernier
                                       
                                                                                                                                 
Page 42


 
L'être humain se détruit !   
 
 
   L'être humain, les jeunes en particulier, se donne la vie dure actuellement. Cette génération recherche les bruits intenses, les torrents de lumière invasives, et les sports extrêmes. Tout ça,  dans le but de ressentir des sensations toujours plus fortes. On dirait que ce n'est jamais assez !
 
   Mais le corps humain réagit mal à ces sollicitations nocives, il s'use prématurément. Ceux qui carburent à ces excès risquent de ne pas faire de « beaux vieux ». À 50 ans, ils seront peut-être sourds, aveugles, et arthritiques ! Et là, ils commenceront à comprendre pourquoi.
 
 
    Bon, arrêtons cette jérémiade tout de suite… et voyons ça d'une autre façon.
 
 
   D'accord, la jeunesse actuelle se donne la vie dure, et elle en paiera le prix, ça c'est indéniable. Mais ce que ces gens ignorent, c'est que leurs « abus » actuels serviront très bien les générations futures. Tous ces dépassements, car ce sont bien des dépassements que l'on voit actuellement, s'inscrivent dans l'inconscient collectif de l'homme. Celui-ci cherche alors à combler la demande, et il y parvient toujours avec le temps. Ça fait partie du principe de l'évolution.
 
   C'est ainsi que les générations futures bénéficieront d'une audition et d'une vue rehaussées. Les sports extrêmes, quant à eux, exigent habituellement beaucoup d'équilibre, ce qui ne peut qu'être bénéfique, quand on sait que l'équilibre physique favorise également l'équilibre mental. Le même principe de répercussion dans le futur s'applique d'ailleurs dans tous les domaines, que ce soit physique ou mental. Tout dépassement accompli par l'être humain ne peut que profiter aux générations suivantes.
 
   Soyons donc reconnaissants envers ces « pauvres innocents » (dans le bon sens du terme), qui sans le savoir, contribuent à l'amélioration de la race humaine. L'être humain se détruit actuellement ? Oui, mais c'est ainsi qu'il se construit !
 
André A. Bernier



 
Et surtout n'oubliez pas...

La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie


Page suivante :
 Les Régents de la planète


Table des matières


 42