Page 15


 
Accéder au plan astral et mental 
 

   Pour accéder sécuritairement à un plan d’existence supérieur, nous avons à travailler assidument sur nous-même afin de purifier notre âme et notre corps. Si nous sommes sincères et bien préparés dans notre démarche, nous éviterons de nous retrouver dans les dédales du bas-astral. Sortir de son corps pour la première fois, même si on ne se risque généralement pas très loin, demeure une expérience absolument exceptionnelle. Notre premier voyage astral restera gravé en nous à jamais. C'est un peu comme si on avait, à partir de ce moment-là, la possibilité de vivre deux vies à la fois ; une sur notre plan matériel, et une autre dans le monde invisible.
 
   Le plan astral est particulièrement propice pour soigner les maladies de l'âme et du corps. Ce niveau de conscience nous offre la possibilité d'apprendre sur nous-même et sur les mondes invisibles, mais il est aussi un monde d'illusions et d'émotions. Tout semble possible dans l'astral, tout est modifiable à volonté et en un clin d'œil. Il est ainsi difficile pour un néophyte de faire la part des choses. Nous aurons ici à développer graduellement nos sens astraux, sans jamais surtout brûler d'étapes. Il est primordial de bien assimiler les enseignements du plan astral, avant de s’aventurer sur le plan suivant, le plan mental. 
 
   Le plan mental quant à lui, est un niveau de conscience où l'esprit pénètre les lois cachées derrière les formes. Ce n'est donc pas un monde de formes, mais plutôt un monde de contenu. Il n'est pas non plus un plan de pur intellect, mais un monde de valeurs authentiques et philanthropiques. On y retrouve les plus belles créations de l'esprit. Il faut comprendre que la pensée humaine provenant de La Source, est interceptée et ajustée sur le plan mental avant de descendre dans notre cerveau humain, où elle pourra s'exprimer par des actes à la mesure de notre niveau d'évolution actuel.
 
   Pour accéder au plan mental, notre niveau de pureté doit être encore plus poussée. N'entre pas qui veut sur ce plan d'existence. Comprenons bien que nous cheminons vers Dieu, rien de moins. Notre âme et notre corps ne doivent ici présenter aucune tare, aucune maladie mentale ou physique. Il est préférable, sinon indispensable, d’être assisté d'un Guide, un «
 passeur », pour nous y introduire. Il vaut mieux ne pas tenter de choisir nous-même celui qui nous pilotera en ce Haut-Lieu.
 
   Laissons notre cœur nous guider dans notre noble cheminement, et en temps et lieu nous entrerons en résonnance avec un Guide Céleste. Nous aurons toujours le choix à ce moment-là de suivre celui-ci, ou de remettre l'Expérience à plus tard. Donnons-nous suffisamment de temps pour avancer sur ce troisième plan d'existence. La marge est très grande entre notre plan physique actuel et le plan mental. L'assimilation des enseignements de ce plan devrait se faire de façon très progressive, afin d'éviter de possibles perturbations dans notre rôle d'être humain.
 
   Le passage sur le plan mental peut se faire de multiples façons, car ici nous ne sommes plus soumis aux limitations terrestres. Retenons seulement qu'après avoir rejoint le plan astral, nous sentirons que nous abandonnons graduellement notre corps astral pour nous glisser dans un monde moins orienté vers l'émotion. Il n’est hélas pas possible de commenter ce séjour sur le plan mental, car ce que nous vivons sur ce plan d’existence échappe à notre mémoire à notre retour sur le plan physique. Toutefois, nous en retrouverons le souvenir lors de nos visites subséquentes sur le plan l’astral.
 
   Le fait d'avoir la possibilité de projeter notre conscience sur un plan d’existence supérieur nous aide à mieux comprendre notre plan d'existence actuel, et à mieux le vivre par la suite. En visitant le plan mental, nous emmagasinons des connaissances qui prendront peut-être des années à se révéler à nous. En fait, ces connaissances poindront tout simplement aux moments opportuns.
 
   L’adepte qui entreprend une démarche ésotérique et se projette sur le plan astral devient plus apte à saisir le sens de la Vie sur Terre, et ne doute plus de la vie après la vie. Celui qui rejoint le plan mental pour sa part, peut ensuite redescendre sur le plan astral et profiter de ses enseignements sans subir l'ambiance émotive attribuable à ce plan d’existence.
 
André A. Bernier



 

Jeanne Laval, un des plus grands médiums des temps moderne


 
Et surtout n'oubliez pas...

La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie