L'homme et l'univers


Vivre sur Terre comme un citoyen de l'univers


Un site d'André A. Bernier
                                       
                                                                                                                                 
Page 19


 
Il y a de l’éclairage dans une maman ! 
 
 
   De tous les voyages sur le plan astral que j’ai pu faire dans ma vie, il y en a un qui se démarque grandement des autres, et que je garderai toujours en mémoire. Toutes les sorties astrales sont bien sûr quelque chose hors du commun, mais celle que je relate ici l’est encore plus pour moi, vous comprendrez vite pourquoi.
 
   À cette époque, ma fille cadette vivait en couple depuis un an environ. Voilà qu’un beau jour, elle nous annonce qu’elle est enceinte de son premier enfant. Quel cadeau du ciel pour des parents que de pouvoir donner la vie à un petit être. Quel bonheur également pour les grands-parents. Comme grand-parents, on se prend à imaginer ce que sera cet enfant. On en profite également pour rappeller à notre fille l’immense responsabilité qu’elle a envers l’enfant qu’elle porte en elle. Tout ce que la mère vit durant ces neuf mois de grossesse se réflète infailliblement sur l’enfant à venir. Le père aussi doit se montrer responsable en accordant son amour, et son soutien moral et physique durant toute la grossesse.
 
   Et les semaines passent… À cette époque, je voyageais sur le plan astral régulièrement. Il me vint alors l’idée suivante : Aller voir l’enfant que ma fille porte en elle avant sa naissance ! J’avais vécu bien des aventures dans l’astral, mais ça, j’ignorais si c’était possible. Et bien oui ça l’était. Le moment venu, l’émotion aidant, je me retrouvai presque instantanément auprès du fœtus. Quel univers ! Un oasis de paix. Et surprise, toute une surprise en fait ; Il y a de l’éclairage dans une maman ! Et bien oui, aussi étrage que ça puisse paraître, un subtil éclairage s’y trouve, de couleur orange, intense et tamisé à la fois, difficile à décrire avec un langage humain. De l‘éclairage, mais aussi une délicate musique, je devrais plutôt dire, un rythme ou une tendre harmonie. Encore une fois, pas facile de mettre des mots là-dessus, mais décidément une ambiance paradisiaque. Je me dois de le répéter, je ressentais une paix indescriptible à ce moment-là.
 
   J’aimerais bien vous dire que j’ai établi un contact particulier avec le fœtus durant cette « incursion », mais hélas ce ne fut pas le cas. Ce n’était tout simplement pas possible à ce stade primitif de développement de l’enfant, il était en effet trop tôt pour que je puisse entrer en contact avec son l’âme, son Moi. Je n’ai pas non plus cherché à savoir de quel sexe était l’enfant. J’en ai tout de même profité pour l’assurer de tout mon amour, et pour lui souhaiter la bienvenue parmi nous. Quand je fis part de mon expérience à ma fille, elle me dit n’avoir eu aucune connaissance de mon intrusion. Je n’ai pas répété l’expérience par la suite, ne sachant pas trop si j’interférais dans le processus de développement de l’enfant.
   
   Ceux qui ont déjà eu la chance comme moi de faire cette expérience, ou qui tenteront de le faire, penseront peut-être que j’ai oublié de relater un détail bien particulier à cet environnement qu’est l’utérus d’une mère, mais sachez que j’ai bien ressenti cet état de chose, mais que je ne crois pas opportun de le rapporter ici. Et pour ceux qui veulent tenter une expérience semblable, le plus difficille est probablement de se convaincre que c’est effectivement possible.

André A. Bernier


 
Et surtout n'oubliez pas...

La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie