Plusieurs âmes et plusieurs corps



   Tous les grands Initiés à qui leur clairvoyance a donné un savoir véridique sur l'homme et l'univers sont d'accord sur ce point : l'âme (ce principe qui, comme son nom l'indique, a la propriété d'animer le corps physique) n'est pas entièrement donnée à l'être humain au moment de la naissance, mais elle vient s'installer en lui par étapes successives au cours de sa vie.

   C'est pourquoi ne soyez pas étonnés que les philosophes néoplatoniciens ou même certains Pères de l'Église aient affirmé que l'homme possède plusieurs âmes. La première, que nous appelons âme vitale, est purement végétative, elle commande les processus physiologiques : la nutrition, la respiration, la circulation... La deuxième, plus évoluée, est appelée l'âme « animale » ; la troisième, l'âme émotionnelle ; la quatrième l'âme intellectuelle ou rationnelle. Enfin, vient l'âme divine, qui est pure lumière, et seuls la reçoivent en plénitude les Initiés qui ont terminé leur évolution.

   À l'âme végétative qui vient la première animer déjà l'embryon dans le sein de la mère, s'ajoute vers l'âge de sept ans l'âme dite « animale », ou si vous voulez, volontaire. On croit ordinairement que l'âme s'installe définitivement vers cet âge-là appelé « âge de raison ». Non, il s'agit seulement de l'âme volontaire. De la naissance à sept ans, l'enfant ne cesse de bouger, de marcher, de courir, de gesticuler, et à sept ans, au moment où l'âme animale s'est complètement installée en lui, on peut dire qu'il a acquis une autonomie de mouvement suffisante pour être capable de maîtriser ses gestes.

   Mais depuis quelques temps déjà a commencé une nouvelle période où la vie affective prend de plus en plus d'importance : c'est l'âme émotionnelle qui fait peu à peu son apparition. Vers quatorze ans, à la puberté, quand cette âme émotionnelle arrive à maturité, elle entre définitivement et le pousse à se laisser guider par sa sensibilité.

   Mais en même temps, se développe aussi la capacité de réfléchir et enfin, vers vingt-et-un ans, c'est l'âme intellectuelle, rationnelle qui s'installe. Cela ne veut pas dire qu'à partir de vingt-et-un ans, l'être humain devient automatiquement sage et raisonnable ; non, c'est même la période où il peut commettre les plus grandes bêtises de sa vie ! Mais c'est à ce moment-là qu'il entre en possession de ses facultés de compréhension et de raisonnement.

   Quant à l'âme divine, son entrée en nous dépend de la vie que nous avons décidé de mener et de notre désir de recevoir cette âme. Ce que l'on appelle l'Initiation, justement, c'est le chemin que l'être humain doit parcourir pour trouver son âme divine et l'attirer, afin qu'elle s'installe en lui. L'Initié est celui qui a travaillé à tout transformer en lui pour pouvoir attirer son âme divine ; tout son être est devenu harmonieux, et il vibre à l'unisson avec l'Intelligence cosmique dont il devient un conducteur, un serviteur.

   Mais en réalité cela n'est vraiment possible que pour quelques êtres exceptionnels qui ont travaillé dans ce sens pendant de nombreuses incarnations. Ils ne pensaient qu'à se retrouver, se réaliser et attirer leur âme divine pour se manifester dans la plénitude. Pendant des années et des années, par des exercices de purification, de méditation, par des prières, des sacrifices, ils se sont préparés afin d'attirer leur Moi supérieur, leur Moi divin. Quand ils y parviennent, on dit qu'ils ont reçu le Saint-Esprit.

   Les kabbalistes disent également que l'homme a plusieurs âmes. L'âme émotionnelle, astrale, ils l'appellent Nephesh ; l'âme intellectuelle, Rouah ; et les âmes supérieures, Nechamah, Hayah et Iehida. Quant aux hindous, ils ne parlent pas d'âmes mais de corps, ce qui est exact aussi, car toute particule de matière contient une énergie. Cette énergie, c'est le principe masculin, et la matière, le principe féminin. Partout dans l'univers, la matière possède une énergie ; donc le corps physique, qui est de la matière, possède en soi une énergie, et c'est cette énergie qu'on appelle l'âme. Mais au-delà du corps physique l'homme possède d'autres corps plus subtils, et chacun a son âme : pour le corps physique c'est l'âme vitale, pour le corps astral c'est l'âme émotionnelle, et pour le corps mental c'est l'âme intellectuelle ; pour le corps causal, le corps bouddhique et le corps atmique, il y a encore trois âmes supérieures. Chaque corps contient donc son âme : le corps c'est la forme, le contenant, et l'âme l'énergie qui l'anime. Les deux sont inséparables. La nature elle-même, le cosmos est un corps, le corps de Dieu, et il a une âme, l'Âme universelle. Tout cela est clair et limpide.

   Mais revenons à ces différents corps. Les trois activités fondamentales par lesquelles se caractérise l'homme sont la pensée (qui a pour instrument l'intellect), le sentiment (qui a pour instrument le corps physique). Ne croyez pas que seul le corps physique soit fait de matière : le cœur et l'intellect aussi sont des instruments matériels, seulement leur matière est plus subtile que celle du corps physique.

   Une longue tradition ésotérique enseigne que le support, le véhicule du sentiment est le corps astral, et celui de l'intellect le corps mental. Mais cette trinité : corps physique, corps astral, corps mental, constitue notre nature humaine imparfaite. Ces mêmes facultés de la pensée, du sentiment et de l'action se retrouvent en nous à un niveau supérieur, et là, leurs véhicules sont les corps causal, bouddhique et atmique qui forment notre Moi divin.

   Le corps physique qui représente la force, la volonté, la puissance dans le plan matériel est lié au corps atmique qui représente la force, la puissance et la volonté divines.

   Le corps astral qui représente les sentiments et les désirs égoïstes et personnels, est lié au corps bouddhique qui représente l'amour divin.

   Le corps mental qui représente les pensées ordinaires et intéressées est lié au corps causal qui représente la sagesse divine.

   Dans notre moi terrestre nous sommes donc une trinité qui pense, qui sent, qui agit. Mais cette trinité n'est encore qu'un reflet très inférieur de l'autre trinité céleste qui attend que nous puissions nous joindre à elle. Cette fusion doit se faire un jour. Et c'est le sens caché du Sceau de Salomon , ce symbole d'une grande profondeur qui était d'ailleurs bien antérieur à Salomon. Les Initiés résument souvent dans un symbole, une figure géométrique très simple, des réalités psychiques et spirituelles d'une grande profondeur.

   L'être humain est donc constitué de trois corps (on peut dire aussi : trois âmes) qui composent son moi inférieur et qui doivent un jour s'unir aux trois corps (ou aux trois âmes) qui forment son Moi supérieur. Toutes les expériences heureuses ou malheureuses que nous faisons dans notre vie, n'ont en réalité qu'un but : nous permettre de nous retrouver. Au moment où ces deux parties inférieures et supérieures parviennent à se fusionner, c'est le Ciel et la terre qui s'unissent en nous dans la plénitude, l'abondance et la joie.

Omraam Mikhaël Aïvanhov



Page suivante

Page d'accueil

 
Page 1     L'homme et l'univers   André A. Bernier

Page 2     Les plans d'existence   André A. Bernier

Page 3     
Nos corps énergétiques   André A. Bernier

Page 4     La réincarnation   André A. Bernier


Page 5     Hypothèse sur l'âme des êtres et des choses   André A. Bernier

Page 6     « Je suis entouré d'entités »   André A. Bernier


Page 7     Le voyage de l'âme   André A. Bernier

Page 8     Comment obtenir l'assistance d'En-Haut ?   André A. Bernier

Page 9     Le curriculum de l'âme   André A. Bernier

Page 10   Vivre éternellement   André A. Bernier

Page 11   Le passage dans l'Au-delà   André A. Bernier

Page 12   Comment accéder au plan mental   André A. Bernier

 

 


 

 
 15 
 



Créer un site
Créer un site