L'alimentation des corps subtils



   Se nourrir, c'est d'abord retirer consciemment de la nourriture les éléments qui entreront comme matériaux dans l'édification de notre corps physique. Mais l'homme n'est pas seulement formé d'un corps physique, il possède d'autres corps, plus subtils qui sont souvent sous-alimentés à cause de son ignorance. En effet si tous savent à peu près quelle nourriture ils doivent donner à leur corps physique, ils ne savent pas alimenter les autres corps : le corps éthérique (ou corps vital), le corps astral (siège des émotions) et le corps mental (siège de la pensée). 


1. Le corps éthérique

   Il faut bien mastiquer les aliments, mais la mastication est pour le corps physique. Pour le corps éthérique il faut ajouter la respiration. Donc, en mangeant, vous devez vous arrêter de temps en temps et respirer profondément afin de permettre au corps éthérique de retirer de la nourriture des particules plus subtiles. Seule la respiration profonde permet ce processus. Mais si l'on est en train de parler ou de discuter en avalant la nourriture rapidement et automatiquement, le rythme respiratoire correct est perturbé, les réactions physico-chimiques ne se font pas normalement, et il s'ensuit des lourdeurs, des malaises qui prouvent que l'on n'a pas mangé correctement. Pour nourrir son corps éthérique on doit donc aussi manger en silence.


2. Le corps astral

   Étant donné que le corps astral se nourrit de sentiments et d'émotions qui sont faits d'une matière encore plus subtile et élevée que les particules éthériques, on peut le nourrir en ayant des sentiments d'amour envers cette nourriture qui a été préparée dans les ateliers du Seigneur. Lorsque le corps astral a absorbé ces éléments, il a toutes les possibilités de susciter des sentiments d'une qualité très élevé : l'amour envers tous les hommes, la sensation d'être heureux, en paix et en harmonie avec la nature.

   Lorsque votre corps astral a reçu sa nourriture, vous éprouvez une grande sensation de bien-être, vous vous sentez généreux, et s'il s'agit de régler des questions importantes, vous vous montrez large, patient, bienveillant, vous savez faire des concessions. Par contre, si le corps astral n'a pas été nourri, parce que vous avez mangé en grognant, en critiquant les autres, en vous fâchant, vous vous manifestez ensuite avec aigreur, nervosité et partialité, et si vous avez des problèmes difficiles à résoudre, la balance penche toujours du côté négatif et injuste. Ensuite, vous cherchez des excuses en disant : « Que voulez-vous ? Je n'y peux rien, je suis nerveux. » Pour vous calmer vous achèterez des médicaments chez le pharmacien, mais vous continuerez à vous sentir nerveux tant que vous ignorerez que la façon de manger est d'une extrême importance pour votre bon équilibre physique et psychique.


3. Le corps mental

   Pour nourrir son corps mental, le disciple se concentre sur la nourriture, ferme les yeux et ne regarde même pas ses voisins afin de mieux se concentrer. Il sait que la nourriture est une lettre d'amour envoyée par le Créateur et il tâche de la lire intérieurement. La nourriture représente pour lui une manifestation de la Divinité et il s'efforce donc de penser à elle de tous les points de vue. Il se demande d'où elle vient, ce qu'elle contient, quelles sont les qualités qui lui correspondent, quelles entités se sont occupées d'elle. Car le disciple sait que des êtres travaillent sur chaque plante, sur chaque fruit, et que s'ils croissent et mûrissent à une époque déterminée, cela correspond à des influences planétaires. Son esprit est donc occupé à toutes ces réflexions et il médite profondément. Ainsi son corps mental se nourrit et retire de la nourriture des éléments supérieurs aux éléments du plan astral. Il s'ensuit pour lui la lucidité, la clarté, une pénétration profonde de la vie et du monde. Après un repas pris dans de telles conditions, il se lève de table avec une compréhension si lumineuse qu'il est capable d'accomplir des travaux intellectuels très poussés.


Omraam Mikhaël Aïvanhov
Page 1     L'homme et l'univers   André A. Bernier

Page 2     Les plans d'existence   André A. Bernier

Page 3     
Nos corps énergétiques   André A. Bernier

Page 4     La réincarnation   André A. Bernier


Page 5     Hypothèse sur l'âme des êtres et des choses   André A. Bernier

Page 6     « Je suis entouré d'entités »   André A. Bernier


Page 7     Le voyage de l'âme   André A. Bernier

Page 8     Comment obtenir l'assistance d'En-Haut ?   André A. Bernier

Page 9     Le curriculum de l'âme   André A. Bernier

Page 10   Vivre éternellement   André A. Bernier

Page 11   Le passage dans l'Au-delà   André A. Bernier

Page 12   Comment accéder au plan mental   André A. Bernier

 

 


 

 
 14 
 



Créer un site
Créer un site